journée Sécu à St Stone of beef(*) – 14 Mai 2017

JOURNEE SECURITE DU CDCK du 14 Mai à St Pierre de Boeuf

==> par Blaise , (*) traduction Franco/ Anglaise Raph

4 ENCADRANTS :
– Blaise Fontanilles (DEJEPS CK eau vive),
– Nicolas Fournials (MFPC et CQP)
– Stéphane Ureta (MFPC)
– Elie Couder (AMFPC)

17 PARTICIPANTS :
SVVV : Marc
CKDM : Christian Huteau, Jacques Bebon, Nicolas Gauthier
CKTSV : Sarah Zerari, Hervé Roland, Anna B, Pascale Drevon
CKLOM : Gilles Rocher, Clément Nicolas, Bertrand Challet, Pierre Besson
CN LONGUE : Pierre Berrué, Ugo Debarros, Judith Eeckman, Maurice Eeckman, Arnaud Bignon

 

JOURNEE SECURITE DU CDCK69
Dimanche 14 mai 2017 à Saint Pierre de Boeuf
A la demande du comité départemental Canoë kayak du Rhône, nous avons organisé pour l’ensemble des clubs Rhodaniens une journée sécurité en eau vive au stade d’eau vive de Saint Pierre de Boeuf. Etait donc présent pour cette journée, des adhérents des clubs de Décines Meyzieu (CKDM), Villeurbanne (CKTSV), Lyon (CKLOM), Vaulx en Velin (SVVV). Un club du Puy de Dôme s’est également joint à nous pour cette journée de partage et d’échange autour de la sécurité (CN LONGUE).
Le soleil et la chaleur ont également contribué au bon succès de cette journée. Le rendez-vous était fixé à 13h00. 17 participants étaient présents accompagnés par 4 encadrants. Nous avons commencé par un moment d’échange autour de la notion de sécurité en rivière qu’elle soit passive ou active. Nous retiendrons que la sécurité est un des piliers de notre activité et chaque situation a sa propre particularité. La notion d’adaptation est une notion importante qui ressort de nos échanges. Après cette introduction, nous prenons un temps pour parler de l’équipement et des dangers rencontrés en rivière. Les dangers sont réels, identifiables et éventuellement sécurisables. En revanche, le risque est subjectif et propre à chaque individu.
Après 1 heure d’échange basée sur les diverses expériences des uns et des autres, nous mettons en place 3 ateliers, chacun dirigé par un ou 2 encadrants.
1- Nage et récupération de matériel
2- Utilisation de la corde de sécurité et du couteau
3- Utilisation du gilet moniteur
Pour chaque atelier, au-delà de la simple utilisation technique, nous insistons sur le choix et l’intérêt du bon geste de sécurité à appliquer en fonction de la situation et de l’environnement. Encore une fois, la notion d’adaptation prend tout son sens. Nous expérimentons des lancers de cordes (rangées dans un sac ou
lestées, en point fixe ou mobiles). Nous testons des sécurités avec un plongeur encordé. Nous allons plus loin et nous réfléchissons et expérimentons des méthodes alternatives pour sécuriser un rappel et comment intervenir sur un coincement.
Nous apprenons à identifier des dangers et l’importance de les sécuriser efficacement. Cela nous permet de voir ou revoir des méthodes efficaces couramment utilisées en rivière pour sécuriser des dangers, et les méthodes alternatives nous rappellent que la sécurité en rivière n’est pas quelque chose d’immuable. Je vous invite donc à continuer à participer à ces journées sécurités qui sont à chaque fois plus riches en enseignements de par nos expériences.
Nous finissons la journée par une partie navigation, toujours sur le thème de la sécurité. La technique n’est pas au coeur de cette séance et chaque encadrant, avec son groupe, propose diverses organisations de navigation pour descendre la rivière en sécurité en fonction de la nature et des caractéristiques de la rivière et en tenant compte du niveau et de l’expérience de ses pratiquants : Franchissement 1 à 1 de passages difficiles, navigation en cascade, utilisation des signes pour communiquer sur la rivière, importance du serre-file.
Fatigués, nous concluons la journée en remerciant les participants et encadrants. Le prochain rendez-vous est fixé pour octobre mais cette fois nous nous retrouverons en milieu naturel et non artificiel pour mettre en pratique ce que nous avons vu sur le bassin aujourd’hui. Il sera intéressant d’expérimenter nos techniques de sécurité sur une rivière naturelle, probablement en Bourgogne sur la Cure.

 

A suivre …