Une grosse équipe à l’assaut du Vénéon – sortie du samedi 16 Sept 17

==> Par Sébastien

Le Vénéon, C’est l’éclate!

Vous savez pas quoi faire ce weekend, allez donc naviguer le Vénéon, c’est beau, c’est beau!

Appelez Jérôme, il est libre. Et si il répond pas, c’est qu’il y est déjà.

Bon, il faut partir tôt, histoire d’arriver tôt, et de profiter du marché de Bourg d’Oisans. N’oubliez pas de prendre des forces: une tartelette aux myrtilles, une aux noix, une flamande, remettez moi donc….

Ensuite, on attends que l’eau monte. Gaffe aux squatteurs qui ne manquerons pas d’essayer votre bateau,  testerons votre casque, et rayerons votre pagaie. Une fois débarrassé de ces petits sauvageons en herbe, c’est partit!

Une grosse équipe à l’assaut du Vénéon et ses redoutables rapides du slalom, du photographe, du légionnaire , du serpent, du pélican ……..qui aura croquer un des plus coriaces d’entre nous.

 

 

 

 

Visible sur la photo, de gauche à droite : Nicolas R, Eddy, Pierre Yves . Non visible : Christelle , Sébastien, Jérôme

 

Si il y a pas assez d’eau, alors c’est parfait, n’en demandez pas plus, vous le regretteriez plus tard dans la descente.

On enchaîne, on enchaîne, ah! on s’arrête?

Ben oui, on devait s’arrêter avant.

Alors c’est trop tard?

Pas tout à fait. On débarque, on repère, on passe , on enchaîne, on nage, on vide….

Et on arrive à l’infran. Ou plutôt au futur ex-infran. Par ce que là, d’après certains, à part le nom, il y a plus grand chose qui empêche de passer.

Tant pis. N’ayant pas de statut officiel d’ex-infran, on porte.

Après ça, on est presque arrivé.

Perso, j’ai préférer aller aux champignons, et les quelques amanites grignotées en chemin m’ont fait oublier le grand pélican.Juste après le pont de pierre, stop à droite (3/4 places), bac, débarquement à gauche (une place).

Puis remontée bucolique jusqu’au parking. Ne ramassez pas trop de fleurs, le bouquet pèse lourd au bout de 20 min.

Il paraît que la récompense de la descente est une liqueur du coin qui déchire. On a préféré filer en urgence.

Le Vénéon… ça déchire.

 

 

 

 

Seb

PS: Merci à Nico et Pierre Yves pour le bateau, à Christelle pour le strip-tease, à Eddy pour la navette, à Jérôme pour ces encouragements (f…!).