Tag Archives: Drôme

La Drome un grand terrain de jeu! – sortie du 19 Mars 2017

==> Par Marine

La Drome un grand terrain de jeu!

Le rendez vous était prévu à 8h30 au club en ce dimanche. On charge le camion et les voitures. Un coup de fil arrive il y a une voiture avec 2 participants qui seront en retard ayant fait un crochet par Decines mais malheureusement pour eux le rdv etait au cktsv. Tout le monde fini par partir vers 9h15. Pas mal quand on voit le nombre de bateaux chargés sur la remorque! C’est parti pour la route vers la Drome.

Arrivés à Crest le soleil est présent tout comme Eole, un tour à la boulangerie pour acheter les croissants et on commence la journée par un café en terrasse. De quoi impressionner les habitués du bar. A notre grande déception la très bonne boulangerie tant vantée dans le camion est fermée. Dommage! On se change sur le parking, les envahisseurs débarquent!

Direction le point de départ 15km en amont. L’embarquement se fait en possession d’un frisbee et d’un ballon allez savoir pourquoi! Une personne que je ne dénoncerai pas n’ayant pas ses affaires à fait toute la descente avec le kway de mamie (dixit la personne qui lui a prêté) et une, deux, trois et quatre jupes (finalement il n’a pas trouvé jupe à son pied) un tee shirt à un autre, une combinaison du club ! Je vous laisse imaginer la photo. De quoi se faire chambrer, président! La descente commence tout se passe plutôt pas mal quelques bains des uns et des autres et des esquimautages réussis! La rivière étant plutôt cool le ballon et le frisbee sont de sorties. Un grand moment de pagayage et aussi de rigolade. Non je ne suis pas facile à renverser… La descente se fini comme elle a commencé dans un joli cadre, et paisiblement.

C’est agréable de se changer avec le soleil. A 17h30 la remorque est chargée, on est dans le camion prêt à partir. C’etait sans compter sur la problématique du demi tour avec la remorque chargée. On prend la sage décision de vider la remorque pour faire demi tour et de la recharger! Une personne ne connaissant pas le kayak demande : « mais c’est toujours comme ça?!? » 😀 Ce contre temps géré on reprend la route dans un silence les 15 km on eu raison de nous. Arrivés au club on se dit qu’on va rien dire concernant notre anecdote de la remorque, c’est les bouchons chef (!) mais une personne raconte cette expérience.

participants : JS, Christelle, Alessandra, Raph, Cyril, Jérôme, Marine, Stéphane, Guillaume, Anne Lise, Eric, Johan, Nathalie, Mathieu, Loic, Samuel, Marion, Elsa, Nicolas F, Anna

We Paques 2016 – Drome Archiane Eyrieux

CR we du 26/27/28 Mars sur la Drôme, Archiane, Eyrieux

P3260050
On ne peut pas dire que nous ayons été très stressés par les niveaux d’eau mais finalement on a pu faire ce qui était prévu, Drôme, Archiane, Eyrieux.

Samedi : Pont de Quart / Vercheny : 20 bornes de classe II
Excité par cette première sortie rivière de l’année, tout le groupe se précipite pour embarquer….Sauf Cyril qui règle ces calages. Calages réglés, il embarque…… sur les galets. Il sue, pousse avec
la pagaie. En vain. Il débarque et rembarque 20 cm plus loin. Il sue pousse avec la pagaie, arrive finalement à se désengluer. On va pouvoir y aller. Pas tout à fait la jupe résiste. Parti.
Le groupe fait preuve d’une grande discipline, les ouvreurs ouvrent, les encadrants encadrent, les débutants ou pseudo suivent et les cerfs fils ferment. Au bout de 15 bornes sous l’effet conjugué du soleil et des rapides inoffensifs, un inéluctable délitement s’installe dans le groupe et nous arrivons en ordre dispersé à Vercheny.

On reprend le camion, direction les courses à Die puis le gite de Romeyer. On commence par se gourer pour atterrir dans une sorte de mariage. Puis on se plante de route pour se retrouver au milieu du village dans des ruelles étroites, des épingles à cheveux, une pente à 30°. Certaines partent en reconnaissance à la recherche du gîte, les autres détellent la remorque, arcboutés par crainte de voir la remorque repartir en roue libre à travers le village. Cyril se roule un clope.

Apéro, repas Escalope de dinde & riz et mousse au chocolat maison en dessert

On se répartit dans les piaules. On vote pour mettre Nicolas et ses ronflements dans la chaufferie. Il en réchappe à quelques voix pour finir seul dans la chambre double.

Dimanche : Archiane : 3-4 km de classe III (petit)
Changement d’heure……..sauf pour le réveil de François. Le petit crachin douche notre enthousiasme matutinal.

On se décide à aller jeter un œil sur l’Archiane, ne serait-ce que pour voir ce fameux rapide de classe IV. L’espoir renait en remontant la vallée, les premiers km semblent jouables. On embarque, laissant Max et Cyril faire la navette. Cela cravate bien un peu mais la mousse sur ces rochers ronds rend la navigation assez douce. Au débarquement, Nicolas cherchait encore le rapide de IV ….. qui ne l’était pas vraiment avec ce niveau. La majorité du groupe décide de la refaire une 2ieme fois tandis que Blaise et Cyril se lancent à l’assaut de la très haute Drôme.

Lundi : haut Eyrieux – 8 bornes de classe III (bon)
Nous aurons toute une discussion (stérile) sur le bon III, le petit III, le vrai III.
Changement de région, on bascule du Diois à l’Ardèche, rejoint par Fred à St Sauveur. On tergiverse entre le Haut Eyrieux et le très Haut Eyrieux.
On reprend notre discipline du départ du 1er jour. Fred, Max et Cyril, sont serrés de près par l’encadrement, Blaise en tête. D’autres ouvrent ou ferment, assurent la sécu. Fred se jette dans le seuil le plus casse gueule au cri alea jacta est. Certains s’amusent dans les vagues, tandis d’autres portent. Ou font les deux. Florian est partout, aide les débutants, porte leur bateau, les récupère, lance des figures dans les rouleaux.
4 heures plus tard, on débarque.

Photos : https://flic.kr/s/aHsktWFLq3

Participants: Christelle, Florian, Jean Sylvain, Blaise, Pascale, Cyril, François, Nicolas G, Stéphane, Max, Alex, Fred, Marion& Mathieu and family, Annabelle & Eddy and family, Jérôme

C’est le Printemps : C’est la Drôme – sortie du 29 mars 2014

Voici plus de 3 mois qu’en tête des récits de sorties figure la sortie du Duzon. Et depuis 3 mois ce récit inquiète néophytes comme aguerris et je ne vous parle même pas des protagonistes (quoique ceux-ci après concertation ne regrettent pas vraiment).

Bref il est grand temps de passer à un récit plus traditionnel, quoique synthétique puisqu’il ne me reste que de vagues souvenirs et surtout vu l’affluence de la sortie impossible de papoter avec tout le monde.

OU    : La Drôme de Verscheny à Crest et son deuxième donjon européen en terme de hauteur.

QUI  : Une nuée de kayakiste; rendez-vous compte 23 personnes!! tentons la liste :  Jerome G, Aless, Bertrand S, Pascale, Nico La, Maryvonne, Francois M, Judith, Christelle, Marie-Laure, Jacques B, moi, Stephane M, Stephen, Max Berthon, Denis A, Luis, Nico Re, Fred G, Yoan, Clement J, Nadia, Fred l, Laure, Jerome J. Oui je sais ça fait 25.

Nous Voici donc sur le parking du CKTSV samedi matin 8h15,

La grande question :  Va t’on réussir à caser tout les gens et tout les bateaux dans les véhicules. Première mission réussie. Deuxième mission : que personne ne prenne un bateau sur la tête durant les chargements déchargements. Mission réussie Troisième mission faire 4 heures de route (A/R) à une remorque bien chargée, et c’est un euphémisme.. Mission réussie.

Une première pause à Crest où parait t’il un boulanger pâtissier bio fait des ravages.

On arrive au niveau de l’embarquement aire de camping déserte à cette époque de l’année, mais fort heureusement producteur de clairette de die ouvert.

Certains (ban ok j’étais le seul) s’aventurons à une dégustation de clairette alors que l’ensemble commence à manger.

Ensuite vous connaissez l’histoire, navette , volley  et départ vers l’inconnu pour un bon nombre. Et l’inconnu peut impressionner  notamment quand on vient de voir sur la route THE LAST passage à Crest (but not the least).

Ca embarque, à ma grande suprise tout le monde tient dans les contres, et aucun bain recensé sur les 200 premiers mètres. Mais rassurez vous le rythme de croisière CKTSV va vite être repris. Et dans les nouveaux arrivants chacun va y avoir le droit (mais répartition des bains pas très équitable), après tout, on avait prévenu, et le temps est plutôt clément.

Et puis on descend on descend,  au bout de quelques heures on tombe sur le débarquement intermédiaire. Quelque-uns décident de s’arrêter là, avec déjà 3 heures dans les bras ça se comprend.  Mieux vaut ne pas se dégoutter.

La troupe reprend, parait qu’il reste une heure. Un passage délicat sous un pont, pas de soucis ça passe pour tout le monde, certains seront un peu plus joueur que d’autre avec la branche qui dépasse.  Les bornes continuent, et toujours autant de stop sur cette rivière vraiment idéale pour travailler sa technique de slalom. Il y a même des marmites et même des marmites qui surprennent.

Un début de village, yess c’est Crest et l’arrivée. Un début de virage, une fin de virage, mince, c’et juste un hameau. Crest n’est pas encore en vue, quelques (centaines de) coups de pagaie, ça y est le pont de l’arrivée est en vue, mais loinnnnnnn.     On coupe le cerveau et on pagaie. Mais la sensation de vitesse avec un bateau de 2 mètres 15, croyez-moi, reste négligeable. Dernier passage, ca bouillonne, mais il s’agit d’une grille qui passe bien au centre  (tout comme le 1er passage clé ).  Reste plus qu’à manger, changer, charger, rouler, récupérer, déposer, décharger, dormir. Bref c’est pas le plus drôle, mais la remorque tient le retour , Mazeltoff!!

En synthèse, une belle ouverture de saison, avec du beau temps, avec de l’eau-vive accessible et intéressante quelque soit le niveau, avec des nouvelles têtes et des têtes plus habituées à St Pierre ou Sault Brenaz qui viennent en rivière, ça fait plaisir.

Encore un grand merci à Jérôme et tous ceux qui l’on aidé pour l’organisation.

Mesdemoiselles, Mesdames, Messieurs:  La saison (officielle) est lancée!!!!! Bonnes navigations 2014

CR sortie sur la Drôme du 17 Mars 2013

Une fois n’est pas coutume, on se bat pour faire la navette , histoire de profiter une demi-heure de plus du chauffage de la bagnole. A Pont de Quart, la bonne humeur est au rendez vous mais pas la chaleur. Une petite bruine enveloppe cette haute vallée de la Drôme.

Avec une vingtaine de m3, la descente est assez plaisante. Un petit courant permanent et des virages incessants maintiennent la vigilance des moins aguerris. On navigue au milieu du courant, on anticipe les virages, on oriente son bateau vers l’intérieur, on coupe plus ou moins à la corde.Trop, on se prend le contre et on baigne si on n’inverse pas la gite. Pas assez, on se fait les bordures et on baigne à cause des branches. Ceux sont souvent les mêmes d’ailleurs qui font dans l’excès. Parfois par paquet de 4 et avec le renfort de qques anciens.

L’assurance venant et la température baissant, on gagne en autonomie. Le groupe s’effiloche, les arrêts se font moins fréquents. Un dernier petit drossage à l’entrée du village de Pontaix nous rappelle que le kayak n’est décidemment pas une embarcation très stable.

Au retour, Maryvonne se noie……. dans la justification de l’achat du dernier bateau club tout neuf qu’elle vient de tester.

« Jérôme, il manquait ce type de bateau au club. Les gros eux, ils ont tous ce qu’il faut pour leur gabarit. Mais nous les petits, les jeunes de l’école de pagaie, on n’a rien. On nous donne pas les moyens de progresser dans ce club alors qu’on représente l’avenir, les forces vives ..etc etc. Il fallait donc absolument ce bateau, construit spécialement pour les moins de 50 Kg (école de pagaie + moi ) et les plus de 70 ans ( moi) ». Et de conclure « s’il faut, je veux bien le prêter ».

Participants : Fred, Nicolas G, Eric, Christelle, Alessandra, Emmanuel, Nicolas L, Maryvonne, Sébastien , Raphael, Bertrand S, François, Jérôme

Jérôme.