We Isère et Doron de Bozel – du 10/11 Sept 2016

CR rédigé par Marine

Photos Stéphane:

DSCN1914

Pour certain et certaine le maître mot du week-end fut grande première. En ce samedi ensoleillé, le rendez vous est prévu à 7h45 pour un départ prévisionnel à 8h00 par un Jérôme bien optimiste… Avec 20 minutes de retard, il est temps de lever le camps direction l’Isère et ses beaux paysages montagneux. Après un trajet sans encombre, nous arrivons au camping de la ferme ( mais où est la ferme, je me pose encore la question), on dépose les affaires. Les plus courageux balancent leur tentes 2 secondes, les plus fainéants montent leur tente à piquets !

Après cela direction le bassin de Bourg St Maurice, ou plutôt dirais-je l’impressionnant bassin. Pendant que les courageux chauffeurs font la navette, les autres mangent, observent le bassin et décident des meilleurs trajectoires à prendre (ou à essayer de prendre!) Les navetteurs revenus et rassasiés, l’aventure commence. Etalés sur le parcours en fonction de nos niveaux, on se rejoint au fur et à mesure . 2 bains sont à déplorer : Cyril et moi-même. La chasse aux kayaks est lancée. Un vaillant courageux (merci à lui) pensait avoir mis mon kayak dans un contre, qui s’est révélé être un bras de rivière ! Les bateaux retrouvés, nous remontons dedans à l’assaut des rapides de l’Isère. A la fin du P1, il est décidé d’enchaîner sur P2 avec tout le groupe sauf Cyril. Moi, je le ferai en Airboat, bateau plus stable soi-disant ! C’est parti direction les rapides d’Aime. Avant chaque rapide, les explications de Jérôme font monter l’adrénaline, et je crois qu’il prend un malin plaisir à cela ! Chacun passe sans encombre,les rapides d’Aime se finissent et P2 avec. C’est parti pour P3, je troque l’Airboat contre mon kayak avec Cyril. La dernière nav de la journée, se passe sans trop de baignades.

Les courses expédiées, on rentre au camping, une partie de Molki se lance avec bien sûr des chips à grignoter et quelques bières bien méritées. Un atelier cuisine est lancé en parallèle. On dîne à l’abri, dans la bonne humeur. Au fait savez-vous pourquoi un américain a-t-il souhaité être arrêté par la police ? Alors vous avez la réponse ? Un idée fuse de la bouche d’une personne : « C’est pour avoir une fouille au corps ! »Un fou rire général part grâce à ma réponse. Le repas dévoré, il est temps de rejoindre nos maisons pliantes.

Demain, dimanche debout à 8h30 pour être sur l’eau à 10h30. Les cloches de l’église on décidé de ne pas prendre de repos dominical et on commencé leur journée à 6h00, trop tôt pour nous ! A 10h, nous sommes prêts, le bal des navettes reprend. On laisse les voitures à la fin de P2 (rapides d’Aime). La navigation se passe très bien.

Puis direction le Haut Doron et son fameux Vélodrome. On repère, sage décision que de ne pas faire cette partie pour Cyril et moi. On retrouvera le groupe plus bas dans le village. Le Vélodrome se passe plus ou moins bien en fonction des personnes. Une baignade seulement, chapeau l’équipe… Mais au fait, qui a eu le temps de siffler l’air de Hawaï police d’état pendant le rapide de la mort ? Nous retrouvons le groupe pour le Bas Doron, l’embarquement est périlleux. C’est la dernière nav, alors lâchons nous pour les derniers rapides du week-end et pas des moindres. Après cette nav riche en eau dans le visage, nous replions le linge, chargeons les kayaks sur les galeries. En route, direction Lyon. Le retour se fait sans encombre, malgré une voiture presqu’en panne et une erreur de sortie sur le périph’ pour un véhicule ,ce qui lui vaut d’arriver le dernier au club.
Bref, des rivières, du soleil, des rapides, des vagues et de la bonne humeur sont en quelques mots le résumé de ce week-end.

Participants : Alessandra, Christelle, Sarah, Marine, Jérôme, Sébastien, Bertrand, Pierre-Yves, Stéphane, Nicolas R,Cyril.