Lever à 8h22 pour départ pour Sort (Espagne) . Notre itinéraire passera par l’enclave espagnol Llivia mais surtout par le Biocoop de Font-Romeu et ses multiples choix de graines.

Après notre rallye Q5 sur les routes montagneuses, nous arrivons au camping international de CK de Sort depuis 1965.

Au vu de la météo annoncée , nous choisissons un mobil Home (de la même époque). Il est étanche à la pluie.. l’essentiel.

Après-midi, on embarque sur la classique à Llavorsi (29m3 à la station, 8°C au thermomètre) avec l’apport des affluents , de la centrale… , on doit avoisiner les 50m3

Nous sommes 4 à partir. Christelle préfère garder le Q5 😉

Dès la machine à laver (IV) , Philippe en profite pour un grand nettoyage.

Entre les rouleaux, les vagues en pointe, les pleureurs géants, les vagues qui roulent, les drossages qui drossent, Philippe se demande si le Zambèze n’est pas plus facile.

On essaie de ralentir la cadence afin qu’il puisse respirer .. un peu.

Au 4x200m, Philippe teste la prise en Sandwich dans son gonflable en sautant dans un rouleau.

La fin est plus tranquille et l’arrivée au camping rassurante.

La nuit est des plus agitées. Trombe d’eau, neige à 2000m. Il y en a même qui tente une sortie pour un besoin pressant et pour ne pas réveiller tout le mobilhome mais qui oublie que la porte ne s’ouvre pas de l’extérieure 🙂

La matinée du lendemain, on retente une classique avec Christelle mais sans notre patachon de 70 balai qui préfère récupérer.

Le niveau est plus bas, 23m3 à la station.

Christelle nous fait un retourner dans la machine à laver avant le dernier seuil en s’aidant du bord. On l’attendra un peu de temps car elle a chopée la « lourde ».

Au 4×200, Christelle sur une erreur technique de positionnement de bateau (oui, c’est un sport technique et qui demande de la précision), elle chavire (le kayak) .

Comme on est 3, chacun récupère un morceau: Jérome assez rapidement Christelle, Luc la pagaie, et moi , le kayak ( mais on préfère d’abord finir de passer les y fois 400m)

Vu que l’on se les gèle , l’après-midi est consacré à la balade ou à un petit trail de 18km 620D+ pour Bertrand en compagnie de Jérôme (qui est bien plus à l’aise sur l’eau)

Catégories : Récits sorties