Groenland – Baie de Disko      

du 11 juillet au 8 août 2019.

Tour de l’île de d’Arveprinsens en kayak de mer.

Participants : Christelle et Jérôme du CKTSV, François (notre capitaine), Fred, Jacques et Laurence du CKDM.

Nous sommes partis 16 jours en autonomie complète.

Notre parcours :

J1 : Ilulissat- Pikiulik

J2 : Pikiulik – Qitermiorsuit

J3 : Qitermiorsuit – Ataa (cabane refuge)

J4 : Ataa – Igdluluarssuit nunatât

J5 : Igdluluarssuit nunatât – Anse de Kangerdluatsiaq

J6 : Anse de Kangerdluatsiaq – Nûgâq

J7 : Nûgâq – Qeqertaq (petit village)

J8 : Qeqertaq – Inugsût

J9 : Inugsût – Oqaitsut nûat

J10 : Oqaitsut nûat (pause : rando, douche sous cascade, lavage du linge)

J11 : Oqaitsut nûat – Kangerup Sarqa

J12 : Kangerup Sarqa – Niaqornarssuk

J13 : Niaqornarssuk – Pâkitsoq

J14 : Pâkitsoq – Embouchure du détroit de Pâkitsoq

J15 : Embouchure du détroit de Pâkitsoq – Rodebay

J16 : Rodebay – Ilulissat

Tout au long du parcours, des paysages très sauvages, sans trace humaine ou presque, nombreux icebergs dérivants et en début et fin de parcours, des baleines que nous avons pu effleurer !

Le séjour se prolongera par de la rando à pied le long du fjord Jakobshavns (patrimoine de l’UNESCO).

Bivouacs repérés depuis la France sur cartes, google earth et grâce aux infos récupérées sur des blogs.

Nourriture. Dans nos bagages depuis la France, 14 kg de nourriture déshydratée*, des graines oléagineuses, pâte d’amande, quelques soupes et œufs lyophilisées. Le reste, pour l’essentiel des féculents, a été acheté à Ilulissat, petite ville, point de départ de la rando.

*Nourriture déshydratée : légumes (dont ratatouilles), soja, fruits en tranches ou sous forme compotes, pâtes de fruits, fromage frais de chèvre, magret de canard,… Donc gros travail de préparation en amont (ex 140 bananes, 240 pommes,…)

Pour 16 jours, nous transportions chacun environ 10 kg de nourriture. Tous les repas, encas étaient prédéfinis avec le nombre de kilocalories nécessaire par personne. Nos menus pouvaient être agrémentés par la cueillette de champignons, la pêche aux moules et au cabillaud. Nous avons réussi à faire des crêpes et du pain !

De l’eau douce presque chaque jour (ruisseaux, torrents, quelques fois fonte de glaçons).

Capitaine François et Laurence géraient la météo (et les secours) par téléphone satellitaire et donc la longueur des étapes et les lieux de bivouac.

Catégories : Récits sorties

0 commentaire

Laisser un commentaire