(By Luc depuis le bord), 11 m3/s à Coz.

Mercredi 6 novembre, François jette une bouteille à la mer pour une navigation dans le Jura sur 1 à 3 jours pour le weekend du 11 novembre. Ça tombe bien les niveaux sont haut. Mais finalement cela a été la douche froide, au sens propre comme au sens figuré.

On se contentera d’une petite Semine à la journée le samedi 9. RDV au CKTSV à 8h30. Luc surprend tout le monde en arrivant avec 15 minutes de retard. La raison? Une blessure le matin même à la main gauche. Rendant hommage à Jérôme, il se joint quand même au groupe et fera la navette en footing sur les sentiers d’automne du Jura. Départ du club du Semine Express à 9h. On retrouve François à 10 h au départ, qui se demande pourquoi il y a 3 kayaks sur la remorque mais 4 kayakistes.

Le Semine Express

PY semble dépité de perdre l’atout principal du groupe (l’intéressé fera la navette en footing, rappelons-le). Luc fait donc un topo briefing, avec dans l’ordre: un triple seuil, un pont, un infran (dont le portage est un vrai régal…) et un enchainement de grilles en III/IV. Le départ se fait en aval des marmites de géant. Contre toute attente, comme l’année dernière, on a beaucoup de mal à imaginer une ligne qui ne soit pas casse-gueule. Manifestement le triple seuil est passé comme une lettre à la poste, les nombreux arbres moins (demandez à PY, son nez en garde une trace). On notera également 3 bains de Ronan, dont un parce qu’il pensait esquimauter par dessus un arbre (oui oui, par dessus!). Au final, 1h50 plus tard c’est l’arrivée, avec le citron chaud thé noir au citron de Ronan pour réchauffer la troupe, avec bien sûr du pâté et du comté (c’est le Jura quand même). Retour au CKTSV à 15h.

Catégories : Récits sorties