C’est parti pour une sortie initiée CKTSV avec une organisation logistique CKLOM.

Départ du CKLOM vendredi soir d’Alexei, Alice, Tatiana, Quentin et Florent avec camion + remorque CKLOM et repêchage de Géraud à Bron et François à Grenoble.

Direction le bivouac près du Bachelard pour une nuit un peu trop fraîche pour certains… Premières hésitations sur la faisabilité du Bachelard et faux départ en allant voir l’embarquement qui manquait clairement d’eau donc ça sera direction l’Ubaye avec mise à l’eau au pont des Thuiles. On s’échauffe en descendant rapidement ce 1er tronçon et ensuite place aux choses sérieuses avec les ex du haut. On repère la ligne droite depuis le pont avec François qui ouvre et Alexei qui ferme la marche. Les 4 premiers s’arrêtent dans un stop intermédiaire et ont le temps de voir un kayakiste bien loin de son bateau. Florent sera ramené au bord non sans difficultés et en ayant fait un bon 200m à la nage. Par contre son bateau nous a très vite distancé. Cela commence à ressembler à un rituel chez les clubs lyonnais de faire une offrande à l’Ubaye au moins une fois par week-end.

On continue l’aventure à 5 et on arrive sur le fer à cheval avec Alexei qui s’élance en 1er. A 35m3 ça passe comme une lettre à la poste. Après quelques passages, on arrive rapidement sur la classique et nous nous arrêtons à Martinet pour signaler aux rafteurs la fugue d’un bateau en soif d’indépendance. Descente sans encombres jusqu’à Lauzet et en allant chercher le kayak perdu sur une rive indiquée par un autre kayakiste, ça sera finalement les rafteurs qui nous le ramèneront. Sympa ces rafteurs !

Repas au départ des ex du haut avec petit sieste sous le cerisier. On est pas mal !

Après la pause, on retrempe la pagaie sur les ex du haut à 4 kayakistes et on reprend Florent et Quentin pour la classique. Les ex du haut après manger c’est un peu comme le 3e chou des profiteroles, tu regrettes dès la 1ère bouchée et tu te dis que ce n’était finalement pas une si bonne idée. Cette section sera expédiée en 25 min avec l’envie de pouvoir digérer plus tranquillement à partir de Martinet. Pour sa 1ère classique, Florent aura presque tout bien passé mais devra revenir pour voir les gorges magnifiques depuis son bateau.

Pour la suite direction Guillestre avec bivouac à proximité et un repas bien mérité avec pour objectif de descendre le Guil d’Aiguilles à Maison du Roi.

Avec 55 à l’échelle, on est au niveau mini pour passer les gravières de la 1ère section mais ça reste une belle mise en bouche pour les 6 kayakistes. On laisse Quentin et Florent à Château Qeyras avant d’entrer dans les gorges. A un drossage/eskimo près les gorges se sont bien passées. On arrive sur le Zébulon. François tente sa chance et ça passe puis Alice fait de même. On déroule jusqu’au Millenium où là ça sera portage pour tout le monde même si Alice était très intéressée par le rapide mais un peu moins pour faire la sonde. Petit moment de solitude pour François en bas de la triple chute quand il assiste au spectacle de Géraud en train de barboter dans le 2e marche et ses 2 poursuivants momentanément en train de communiquer avec la faune sous-marine. Heureusement ces 2 derniers ont une bonne maitrise de l’esquimautage.

Réunion et repas des 7 à l’échelle de niveau du Guil. Et on repart à 6 avec prochaine arrêt la grille.

On repère la ligne qui a changé en 15 jours avec Quentin et Florent en sécu. Pour les 3 premiers ça passe nickel mais le 2e seuil est fatal pour Alexei qui trouvera du soutien auprès de la corde de Quentin. S’ensuit une course poursuite entre François et le bateau d’Alexei qui sera arrêté juste avant le rapide du tunnel. Ce qui est sûr c’est qu’un bateau avec des gonfles c’est bien, si les gonfles restent dans le bateau c’est mieux. On arrive jusqu’à Maison du Roi non sans quelques bains supplémentaires avec des bières rafraichies par la rivière à l’arrivée.

Un week-end au top avec une bonne équipe, de belles rivières et un temps magnifique, que demander de plus ?

Salut Nouria et Eric, vous allez bien ? A l’arrivée, les 2 athlètes étaient là avec leur équipe pour une nav sur le Guil en soirée. Discuter avec M. Deguil de comment passer le millenium ça fait un petit quelque chose. Mode fanboy off.

Un grand merci à Tatiana pour les navettes et au CKLOM pour les moyens logistiques. Pas mal de courses après des bateaux esseulés et à un minima un esquimo ou bain par personne (voir + si affinités).

Catégories : Récits sorties