Bienvenue dans l’aventure de la Guilde du Morvan ^^

Alors que la pesante ombre de la canicule se retirait peu à peu du territoire de France, 4 valeureux kayakistes du comté de Lyon décidèrent d’accomplir le donjon de la rivière Chalaux. Anne Lise – la fée, Stéphane – le chasseur, Guillaume – l’écuyer, et PY – le guide formèrent ainsi La guilde du Chalaux 

Vendredi 14 Aout 2020, Villeurbanne.

RDV à la taverne CKTSV le vendredi 14/08/20 vers 18h00 pour faire le plein d’armes, de provisions et coordonner les efforts. Le plan est simple : du fun, de la découverte, des émotions, de la nature, et du kayak.

Les montures chargées, ils chevauchèrent de longues heures durant, direction le Nord …

Qd la moutarde leur monta au nez, ils prirent à gauche …. Et rentrèrent peu à peu dans le Morvan …

Le Chalaux est comme une hydre à 4 têtes … Chaque tête possède ses caractéristiques, ses dangers :

  • la piscine à bille, calme et patience vous aideront à la passer (seuil à passer au milieu, incidence gauche)
  • les 400m, fun mais endurance et agilité seront utiles pour traverser la zone (aqualand)
  • la perte des Vaux, puissance et détermination devront vous accompagner pour la franchir … (gros rappel)
  • Courtibas : Précision et concentration sont les maitres mots … (S technique à faire entre des Cailloux … attention à la sortie (cailloux sous l’eau))

Dompter le Chalaux reviendra à finir à bout de ces 4 tumultueuses zones …

Si le guide a déjà apprivoisé cette rivière, pour les autres membres de la guilde, c’est une toute autre histoire – cela sera leur première rencontre avec Choupy Chalaux.

Mais quelle chance avaient-ils face à cette rivière ???

  • La fée est studieuse mais ne sort pas bcp en pleine nature pour exprimer son kayak Eaux Vives
  • Le chasseur est sportif, aguerri, entrainé mais plus très assidu en kayak Eaux Vives
  • L’écuyer est volontaire, courageux, déterminé mais sans expérience en Kayak Eaux Vives (et tête en l’air !)

Du potentiel, mais les passages clés seront à prendre avec précaution.

Malgré leur efficacité à se préparer et à prendre la route, ils ne purent empêcher la nuit de tomber pendant leur voyage, les obligeant à une approche nocturne de la zone du bivouac.

Ils suivaient la carte, elle pointait sur un spot mais une fois arrivés sur place, la pente jugée trop raide les fit rebrousser chemin …Ils se posèrent finalement dans un champ au bord d’un chemin.

La nuit était sans nuage… mais pas sans bruit. Des troubadours faisant vacarme pas très loin de nous L

Mais contents d’arriver, ils firent couler à flot la bière et se restaurèrent.

Puis ils profitèrent de lumière de la lune pour déployer le camp.

20200815_110248

Image 2 parmi 4

Samedi

Au matin, la brume se lève, découvrant peu à peu la zone de bivouac … les bords du Lac de Chaumecon, l’eau … le lieu est superbe J

Tout le monde se lève tranquillement.

Le Chasseur, relevant une trace, parti à la chasse en disant : « La guilde festoiera ce soir ! »

Le plan est ferme : 2 descentes du Chalaux dans la journée.

Ils sont déterminés mais … pas tous rassurés !

Navette faite, équipement sur le dos, armés de leur pagaie, le guide donne quelques consignes.

Des petits mouvements sur le bord en guise pour s’échauffer et ils embarquèrent pour leur première descente.

Nos héros descendent tranquillement … passant de contre en contre.  

Mais arrive le premier pont, la rivière s’accélère. La fée, hypnotisée par la rivière, descendit, descendit … sans marquer de stop … sans se rendre compte qu’elle courait droit dans le premier rapide … la Piscine à Bille !

Au dernier stop à gauche, elle brisa le sort hypnotique et rejoignit le bord (rive gauche) .

L’équipe s’arrête, débarque et repère :

  • Le Chasseur, le guide s’élancent tour à tour : stop à droite, reprise longue, saut au milieu incidence gauche
  • L’écuyer s’élance directement, il franchit la zone
  • La fée porte

A peine le temps de souffler qu’arrivent les 400m, section faite à vue : la pente est visible, de nombreux rochers obstruent la rivière … Nos héros doivent slalomer, garder le rythme pour éviter les obstacles.   

Victoire, tout le monde sort indemne : Guilde : 1 / Morvan : 0

Les émotions passées, le chachaal se calme enfin … laissant les protagonistes le temps de souffler, et profiter du cadre magnifique de la région

Mais la rivière n’a pas dit son dernier mot. La Perte des vaux se présente, the big one … Nous bénéficions de la sécu d’un martin pécheur

Le guide et le chasseur, après avoir repéré et échangé sur la meilleure stratégie, se lancent l’un après l’autre et affrontent le terrible rapide.

Le fée et l’écuyer ont tenté une approche pédestre – rive gauche

Après le rapide, la guilde reformée sur l’eau descend.

La zone est mouvementée, cela ressemble un peu aux 400m, le groupe descend au rythme de l’eau.

Seul le Chasseur prend le temps de s’arrêter dans les contres

Nouvel arrêt derrière l’immense sapin mort en rive droite… Cette fois, c’est lui … Courtibas !

Rupture de pente doté d’un slalom avec un paquet d’eau dedans … bref un passage clé.

Pour protéger le restant de leurs points de vie, La fée et l’écuyer marchent en rive droite.

L’eau guide et le Chasseur passent avec succès.

Le débarquement est quelques centaines de mètres plus loin, la rivière devient calme et paisible.

Nos héros descendent tranquillement pour rejoindre le point d’extraction.

L’ambiance au débarquement est bonne. Mais la journée n’est pas finie … une deuxième descente les attend. Alors, pas de temps à perdre : transformation vêtements secs, puis navette, puis miam (sur le pouce)

Enhardie par le succès de la matinée et restaurée après toutes ces émotions, la guilde repart sur l’eau …

Le ChoupChoup Chalaux est sournois et tend quelques pièges aux intrépides aventuriers … Les troubadours « Fatigue et digestion » viennent taquiner nos protagonistes et perturber la navigation … les gestes sont moins vifs, moins précis.

Petit jeu ^^ : attribuez l’action ci-dessous à l’un des participants l’ayant réalisé au cours de la 2ème descente du Chalaux. 1 action par participant.

  • bain (Piscine à Bille)
  • bain (400m)
  • Bain (Perte de vaux)
  • Esquimautage (reprise Cl.II)

Le Chasseur motive l’équipe à ne pas tarder pour retrouver la zone de bivouac de la vieille. Cela sera un excellent endroit pour célébrer la journée.

Mais une fois arrivés sur place, la zone était noire de monde … obligeant nos héros a trouvé un autre spot.

Finalement ils posèrent les tentes sous une structure en bois à la zone d’embarquement. Cela dit, intuition qui se révéla maline, la pluie leur tiendra compagnie pour la nuit

Dimanche

Réveil tôt et brumeux pour nos héros. L’atmosphère est humide (tout comme les affaires de combats), les corps sont endormis … dur de rassembler l’énergie nécessaire à se lever.

Ils prennent le temps d’émerger, de manger et de se préparer.

Une légère brume planait au-dessus de la rivière. Cela créait une ambiance particulière … inquiétante

La fée préfère ne pas engager sur l’eau. C’est donc à 3 que la guilde descendit une dernière fois le Chalaux :

  • Si la Piscine à bille est une formalité pour le chasseur et le guide, le courageux écuyer échoue. Faute aux nombreux cailloux qui, en plus, l’empêcheront d’esquimauter… 
  • La perte des vaux fut, une nouvelle fois, très intime avec le Chasseur, porté par l’écuyer et franchi par le guide

Conclusion : Une équipe efficace, Une rivière choupinounette à souhait, Un excellent WE

A bientôt pour de prochaines aventures

PY

Catégories : Récits sorties

0 commentaire

Laisser un commentaire