Une intégrale du Guil racontée en deux parties par deux Gaëtan. Pagayeurs : Bertrand, François, Gaëtan C, Gaëtan V, Loïc, Pierre-Yves, Raph, Stéphane, Théo, Luc, Nico F

Les Combes

Point de passage obligé lors des sorties printanières dans les Alpes le Guil avec son lot de personnes ayant un petit stress de départ ! L’embarquement en amont des gorges de chateau Queyras se fait avec un niveau de 55 à l’échelle pour un passage sans accros et quelques cris de victoires. Les combes de l’ange gardien s’enchaine rapidement avec quelques esquimaux sur des réembarquements aériens avec une mention spécial pour François pour un belle esquimaux à la main s’il vous plait devant un groupe de rafteur(se) très impressionné(e)s ! Le temps, les paysages au rendez-vous rendent le niveau idéal des plus appréciable pour de belles lignes jusqu’à la triple chute

Triple chute – Maison du Roy

Une fois arrivé à la triple chute, le premier groupe a été rejoint par Luc, Loïc, et Stéphane. D’ailleurs parlons en de cette triple chute : tout le monde ne s’y est pas frotté ! Et dans ceux qui s’y sont frotté, certains s’y sont piqués ! On en parle de l’esquimautage de Raph sur le premier seuil et de celui de François sur la seconde barre ? Non on va éviter. La suite du parcours s’est déroulé sans encombres. Les plus courageux ont passé la grille avec brio, perso j’ai porté. Arrivé au tunnel cependant, les sketchs ont commencé à pointer le bout de leur nez, la fatigue sûrement. Ça commence avec Loïc, qui évite de justesse de se faire prendre dans un rappel en effectuant une reprise. Ça continue avec moi-même qui ai eu une petite frayeur en me faisant prendre dans un rouleau dans le rapide en sortie du tunnel. Heureusement, personne ne m’est rentré dedans (car j’étais au milieu du passage, merci Loïc de m’avoir évité 😉 ) et j’en suis sorti la tête en bas avec un esquimautage en prime. Ça termine avec Théo qui se fait coller de la même façon dans un rouleau, 100m avant le débarquement. Lui s’en sortira la tête hors de l’eau.


Un magnifique soleil nous accompagné tout au long de la descente et des bières fraîches nous ont accueilli à l’arrivée à Maison du Roy. Bref un Guil bien sympa.

Catégories : Récits sorties