(By François depuis la rivière) Après délibération tardive et évolution des niveaux d’eau via la boule de cristal, nous décidons de naviguer sur la Semine qui affichera samedi matin 11-12 m3. 

L’idée est de se rejoindre à St Germain de Joux à 10h avec une team lyonnaise (Luc, Pierre-Yves et Nico R) et une team solo Creusot (François).

Timing impeccable : les 2 voitures se croisent et se suivent à une sortie d’autoroute.

Une fois arrêté, surprise pour François, Ronan sort de la voiture. Tiens un invité supplémentaire mais c’est bizarre il n’y a pas le kayak de Luc sur la remorque derrière l’Audi. Le malheureux s’étant blessé à la main le matin même à cause d’une sombre histoire de housse de kayak ne pourra pas naviguer. Dommage c’était notre ouvreur sur la rivière. Mais il s’est quand même substitué au rôle de chauffeur histoire de prendre l’air et de ne pas rester vautré dans le canapé nous a-t-il confié.

Les Marmites de géant

On va jeter un coup d’œil aux marmites de géants qui ne trouveront pas preneur. Pas chaud de faire ça à froid surtout qu’il fait 5°C. On discute rapidement avec Luc de la triple chute et de la localisation de l’infran.

1ères questions après avoir embarqué :

  • Vous savez où Luc cache sa clé de voiture sur sa voiture ?
  • Vous savez où est le débarquement ?

Avec ces 2 questions sans réponse, on a compris d’entrée de jeu qu’on était une équipe solidement organisée pour effectuer une navigation de qualité.

On passe la triple chute. On débarque, rembarque et redébarque pour porter/moins porter l’infran.

Pour rembarquer après l’infran, les choix divergent. Pierre-Yves et François embarquent à l’américaine à 4 mètres de haut. Nico joue la prudence et fait le tour via une pente glissante. Et Ronan nous la fait version canyoning avec envoie du matos et saut de la personne ensuite.

PY rembarque après l’infran

S’ensuit des grilles et 2 arbres en travers de la rivière dont le 1er sera franchissable RD avec l’aide de Pierre-Yves qui essaiera de fendre un arbre avec son nez (le résultat étant sensiblement inversé à l’attendu). Et le 2e qui sera porté sauf pour Ronan qui nous a initiés à sa technique de front flip up tree. Dommage que l’esquimautage n’ait pas suivi derrière.

Après une petite frayeur où Ronan a été se caler dans des branches d’arbres, nous retrouvons Luc nous attendant sur un pont avec les 2 voitures. Suffisamment d’émotions pour la journée, nous décidons de casser la croûte et de rentrer pour de prochaines aventures.

Catégories : Récits sorties