Kayakistes : Magalie, Nicolas Re, Christelle, François, Stéphane, Pascale , Pierre, Jérôme, Pierre Yves, Denis + Raph et Anne par contumace

==> by François

Le rdv est donné au CKTSV samedi matin à 8h30. Les forces en présence sont Jérôme, Christelle, François, Pascale du CKTSV (toujours au top), Denis et Stéphane du CKDM et Pierre du CKLOM. Mauvaise nouvelle dès le départ : Anna (l’organisatrice) et Raph ont une panne de voiture et ne participeront pas à la sortie.

Départ du club à 3 voitures. Pascale, la quasi locale de l’étape, fera un détour par Grenoble pour arriver à destination. Choix original mais qui ne changera pas grand-chose au timing vu les horaires de lâcher d’eau sur l’Isère.

On mange à l’arrivée du parcours près de la base de Raft où l’on retrouve Pierre Yves. Rejoint par la suite par la voiture balaie de Pascale accompagnée de Pierre. On monte ensuite au bassin de slalom de Bourg Saint Maurice où nous attendent Nico et Magalie.

C’est là que les choses sérieuses commencement. Embarquement en amont du bassin pour Jérôme, Denis et François et après le pont pour les autres. Pas de sketch précipité, la descente se déroule sans encombre sur le P1. C’est après que les choses se gâtent. La fatigue augmentant drastiquement à chaque bain, la fin de la descente sera pénible pour Pascale. Cela pourrait remettre en cause l’effet salvateur de la Pom’pote et du coup les clans pour et contre la Pom’pote resteront divisés au sein du CKTSV.

Après la descente, une équipe de choc se créé pour finir sur un Doron avec Nico et François de motivés et Pierre Yves et Stéphane hésitants. Contre toute attente c’est Magalie qui motivera ces 2 derniers. Pendant ce temps certains iront courir, d’autres iront se balader ou se poser au camping. Magalie et Denis se dévouant pour aller faire les courses et les navettes sur le Doron. D’ailleurs Pierre Yves aura plus d’appréhension à laisser sa nouvelle voiture entre les mains de Denis qu’à descendre le Doron.

A la fin du Doron, Pierre Yves nous quitte et nous retournons au camping pour un apéro/repas bien mérité. Un camping qui a le mérite d’avoir un rapport qualité/prix imbattable.

Le lendemain l’équipe est rejointe par Géraud pour le plus grand plaisir de Christelle. Nous repartons sur l’Isère à partir de Landry et nous nous arrêtons à la fin du P2 où l’on casse la croute. Nico et Mag nous quittent et le reste de l’équipe repart sur le Doron qui sera descendu sereinement ou pas.

Catégories : Récits sorties