kayakiste: Christelle, Clément, Pierre Yves , Guillaume, Loïc, Jérôme, Mathieu, Raph, Nico, Anna, Mélanie, ( Alessandra)

Tout s’est bien passé …….jusque sur le coup des midis

Samedi matin : la Clarée

RAS, grand beau , sourire aux lèvres . RAS pour ceux partis tout en haut en amont de Plampinet , RAS pour ceux partis à mi-parcours , RAS pour ceux partis à Plampinet

Dimanche matin : Gyr et Onde

Pareil, à peine peut-on déplorer 2 petits bains passés quasi inaperçus pour ceux qui n’avaient pas le nez dessus. Notamment sur le Gyr où le valeureux nageur est arrivé à tout arrêter, notamment lui , mais aussi le bateau. Bel exploit. Seule la pagaie s’est faite la malle …… mais a été retrouvée le lendemain par une autre équipe. Mélanie nous a sorti un bel esquimaux dans un petit seuil sur l’Onde alors qu’elle était déjà pas mal occis par l’enchaine précédent.

Les 2 après midi : Gyronde

C’est ça qui est pas passé !

Déjà le samedi aurait dû nous alerter. Départ sous les vigneaux. Loïc n’avait pas fait 10″ de nav., qu’il se collait déjà un esquimaux. Christelle , idem au même endroit ….. mais foire l’esquimau. Mathieu pulvérise les perf de Loïc et Christelle en tenant 5″ de plus mais se fêle un cote au passage . Et le reste du groupe se met en chasse des 2 bateaux qui finiront en remorquage jusqu’au bassin de l’Argentière

Dimanche après m, on remet cela mais sur la section entre la confluence Gyr/onde et les Vigneaux. Pas mal d’eau en cette saison mais un fin connaisseur du parcours a rassuré les moins aguerris . « Je l’ai fait y a 20 ans, je le refais plus car sans intérêt . Un parcours de transition, de la gravière sur 6/7 bornes en II (3). Super safe « .

C’est pas faux…… mais sur les 500 premiers mètres. Le rapide après le barrage nous a été fatal. On est rentré à 10 bien dans l’axe, on est sorti à 7 en vrac, plus 2 satellisés dans les branches tandis que le 3ième tournait dans une lessiveuse derrière un pleureur. A partir de là, la notion de groupe s’est diluée sur env 15 bornes de rivières et 3 h de temps . Entre ceux qui aidaient les nageurs, celui qui aidait la nageuse avant d’être lui-même nageur, ceux qui marchaient en rive gauche vers l’amont, vers l’aval, en rive droite, ceux qui courraient après les bateaux, ceux qui faisaient des A/R en bagnole sur la route en ramassant au passage tout ce qui appartient au CKTSV / CKDM ( personne, pagaie, kayak), ceux qui attendaient tranquillement en bas … etc.

La palme revenant à Raph. Cet homme ne lâche rien!! Il a pourchassé un kayak pendant presque 2 h et sur 15 bornes ….. avant de le rattraper à l’entrée du bassin de l’argentière ( aidé par un local je crois). Le kayak ayant franchi les 500 m de VI des Vigneaux mieux qu’avec un kayakiste.

Petit débrief à l’Argentière, une fois le groupe relocalisé…. sur comment on aurait pu faire mieux. On n’a pas trouvé

Catégories : Récits sorties