Tous en SAINE !! – sortie du 05 Mars 17

La SAINE ( Jura) – sortie du dimanche 05 Mars

http://www.eauxvives.org/fr/rivieres/voir/saine
Parcours P1, P2, P3
Classe III/IV (5)
17 m3

Cela aurait pu tourner au petit plan galère entre une météo frisquette – un peu de neige pendant la navette – , une course sur l’eau après un bateau et une navigation plus proche des 5h que des 3h estimées. Que nenni. on s’est régalé

8h30, je me retrouve au club …… avec moi-même. 2 désistements pendant la nuit, respectivement 3h29 et 5h30 !! Je rejoins 2 Guillaumes sur l’autoroute et le reste du team sur place

Ceux qui ont des combinaisons étanches les enfilent, les autres les envient.

– Qui connait le P1?
– Euh, je crois qu’il y a une chute avec un Infran?
– D’accord et qui arrive en 1er?
– C’est la chute, non non, c’est l’infran, non non non c’est la chute
– Bon ok, et à part ça?
– des petits seuils, de toute façon, y a même pas 2 bornes

En effet, y a même pas 2 bornes… on dû mettre des 3 plombes! En gros , 2 seuils, une chute de 4-5 m, un portage, puis du II.

Débarquement à la chute.
– Qui passent?
– Ben euh, et toi ?
– Ben euh, et toi ?
….etc etc jusqu’au 1er

Alors y a les convaincu – Raph, Guillaume – , les influençables qui se disent « j’attends de voir », laissons passer 1 ou 2 fusibles puis on avisera. On place une sécu encordée
– Guillaume N : Moi j’ai jamais sauté
– Ben c’est l’occas, y a un rappel, il fait 3°, et puis de toute façon, tu viens d’arriver au club. Si tu vois une tête dans l’eau , tu lui sautes dessus et Flo s’occupe du reste

En effet!! Raph se présente extrême gauche, nickel. Il mouille à peine la jupe. Guillaume, un peu moins nette, les oreilles sont touchées. A partir de là, ça se délite. Un autre membre éminent du comité directeur se présente en haut de la chute. Bien en haut, moyennasse au milieu, essoré en bas. Les orteils sont touchés. C’est là que je me suis pris 80 kg de barbaque sur la tête…. mais qu’est-ce que c’est bon finalement de se retrouver dans des bras masculins !

P2/P3. Assez rapidement, on tombe sur une bonne grille en IV avec un seuil final qui ramone un peu. On repère. Sans hésitation pour certains, l’occasion de se remettre en selle pour d’autre. Flo rata le stop de sortie et enchaina à vu l’autre gros seuil qui posait pb. Impeccable, on eut pas d’autre choix que de le suivre.

Puis c’est le fameux passage du Mikado. Dans un même mouvement, il faut prendre de la vitesse, orienter la pointe à droite, faire une giclée, le tout en baissant la tête pour passer sous un arbre. Bien venu cet arbre, on porte. Seul un hydro dans l’équipe derrière nous l’aura franchi.

Rembarquement à l’américaine pour Guillaume , qui gonflé à bloc par son passage de la chute du Tunnel, négligea quelques principes de base de la navigation. Entre autre, un seuil en marche arrière, ça le fait moins ! C’est à ce moment que le bateau Raph décida d’enchainer tout seul. On cherche encore le complice qui poussa le bateau dans l’eau. Investigation en cours, on accusa d’emblée le nouveau mais les derniers éléments orienteraient l’enquête vers un élu ! Après une course effrénée d’un km, le bateau eu la bonne idée de se coincer sous un arbre. Restait plus qu’à attendre Raph qui crapahutait dans la montagne au milieu des feuillus, des ronces, des sangliers. De toute façon, il adore ça

Pour la suite, on a suivi Guillaume au milieu des petits seuils, glissières, rapide de l’Eventail ….jusqu’au pont de la délivrance

participants : Raph, Guillaume 1, Guillaume 2, Jérôme , Floriant